AVF - Traitements

Anesthésiques locaux ou en perfusion

Retour à la liste des catégories d'abstracts

Cluster headache with ptosis responsive to intranasal lidocaine application : a case report.
Revue : Journal of medical case reports 2012.Volume 6 N°1 Page 64 - 15 Février 2012.
Auteur(s) : Bakbak B, Gedik S, Ekinci Koktekir B, Okka M.
Date de publication : février 2012
Résumé sur le site www.ncbi.nlm.nih.gov
Présentation d'un cas d'AVF répondant à l'application de lidocaïne au niveau de la muqueuse nasale.

Nos références : fiche Abs02911, mise à jour le 18/02/2012
Ketamine in the Clinic To Treat Cluster Headache.
Revue : Congrès de l'American Academy of Neurology (AAN) - Poster session II - 25 Avril-2 Mai 2009.
Auteur(s) : John Claude Krusz.
Date de publication : avril 2009
Résumé sur le site www.abstracts2view.com
Traitement de 4 patients AVF avec de la kétamine.
Nos références : fiche Abs02548, mise à jour le 01/05/2009
The effect of intranasal cocaine and lidocaine on nitroglycerin-induced attacks in cluster headache.
Revue : Cephalalgia 2000. Volume 20 N°2 Pages 85-91 - Mars 2000.
Auteur(s) : Costa A, Pucci E, Antonaci F, Sances G, Granella F, Broich G, Nappi G.
Date de publication : mars 2000
Résumé sur le site dx.doi.org
Résumé sur le site www.ncbi.nlm.nih.gov
Résumé sur le site www3.interscience.wiley.com
Etude controlée en double aveugle versus placebo des effets des anesthésiques dans la région de la fosse sphénopalatine pour mettre fin à des crises de type AVF provoquées par la nitroglycérine (NTG).
15 patients AVF (6 AVFE et 9 AVFC) ont participé à l'étude. Le test à la NTG a été répété à 2 jours d'intervalle et lorsque la douleur atteignait le niveau 5, une solution à 10% de cocaïne (1ml, quantité moyenne par application 40-50 mg), ou à 10% de lidocaïne (1ml) ou une solution saline, était appliquée avec un tampon de coton dans la région de la fosse sphénopalatine, pendant 5 mn à la fois du côté symptomatique et du côté asymptomatique.
Tous les patients ont répondu promptement aux 2 agents anesthésiques, avec une cessation des crises provoquées. Dans le cas de la solution saline, l'intensité des crises a ensuite augmenté.
Nos références : fiche Abs00344, mise à jour le 17/08/2006
Intranasal Lidocaine for Cluster Headache.
Revue : Headache: The Journal of Head and Face Pain 1995. Volume 35 N°2 Pages 83-84 - Février 1995.
Auteur(s) : Lawrence Robbins.
Date de publication : février 1995
Résumé sur le site dx.doi.org
Résumé sur le site www.ncbi.nlm.nih.gov
Evaluation des effets du traitement de crise d'AVF par spray de lidocaïne 4% chez 30 hommes AVF.
27% des patients ont rapporté un soulagement modéré et 46% n'ont obtenu aucun soulagement.
Les effets indésirables furent minimes.
L'article a fait l'objet de commentaires (abstract non disponible) par Kudrow L, Kudrow DB. dans Headache: The Journal of Head and Face Pain 1995. Volume 35 N°9 Pages 565-566 - Octobre 1995 sous le titre Intranasal lidocaine.
Nos références : fiche Abs00346, mise à jour le 17/08/2006
Cluster headache. Local anesthetic abortive agents.
Revue : Archives of neurology 1985. Volume 42 N°5 Pages 496-498 - Mai 1985.
Auteur(s) : Kittrelle JP, Grouse DS, Seybold ME.
Date de publication : mai 1985
Résumé sur le site www.ncbi.nlm.nih.gov
Traitement au chlorhydrate de lidocaïne chez des patients AVF pour élucider le mécanisme d'action de la cocaïne et pour trouver un traitement sûr et non addictif pour une auto-administration.
4 patients sur 5 traités avec une solution à 4% de lidocaïne appliquée au niveau de la fosse sphénopalatine ont été rapidement soulagés de crises d'AVF provoquées par nitroglycérine. La lidocaïne s'est aussi révélée efficace pour soulager des crises spontanées.
Les résultats ont montré que les effets anesthésiques plutôt que sympathomimétiques de la cocaïne sont responsables du soulagement, que la transmission de la douleur passe probablement par l'intermédiaire de la fosse sphénopalatine, et que la lidocaïne à usage local est efficace pour mettre rapidement fin à une crise aiguë d'AVF.
Nos références : fiche Abs00347, mise à jour le 17/08/2006
Cocaine as an Abortive Agent in Cluster Headache.
Revue : Headache: The Journal of Head and Face Pain 1982. Volume 22 N°2 Pages 69-73 - Mars 1982.
Auteur(s) : Barre F.
Date de publication : mars 1982
Résumé sur le site dx.doi.org
Résumé sur le site www.ncbi.nlm.nih.gov
Essai systématique de chlorhydrate de cocaïne comme traitement de crises provoquées par la nitroglycérine (1,0 mg).
Les patients ont été formés à une méthode d'auto-application de la solution de cocaïne dans la région du foramen sphénopalatin.
La plupart des patients peuvent apprendre à mettre fin à la plupart de leurs crises d'AVF. Le risque de dépendance est faible en utilisant une solution de 5 à 10% pendant la durée de la période AVF (4 à 12 semaines).
L'efficacité rapide du traitement dans certaines circonstances pourrait suggérer que l'origine du maximum de la douleur dûe aux AVF se situe dans la fosse pterygomaxillaire.
L'abstract est disponible sur le 1er lien, le 2eme lien ne donne que les références de l'article.
Nos références : fiche Abs00345, mise à jour le 17/08/2006

 

Faire un don à l'AFCAVF

Pour soutenir nos différentes actions, chaque don même minime compte.

En savoir plus

Je soutiens l'AFCAVF avec mon don

Forum

Lieu d'échange principal de notre association. Vous pouvez y trouver de l'aide, des conseils, des astuces et beaucoup de réponses aux différentes questions que vous vous posez.

Accéder au forum

Partenaires de l'AFCAVF