AVF - Biologie, Examens

Récepteurs d'opiacés, activité opioïde

Retour à la liste des catégories d'abstracts

Opioidergic changes in the pineal gland and hypothalamus in cluster headache: a ligand PET study.
Revue : Neurology 2006. Volume 66 N°7 Pages 1108-1110 - 11 Avril 2006.
Auteur(s) : Sprenger T, Willoch F, Miederer M, Schindler F, Valet M, Berthele A, Spilker ME, Forderreuther S, Straube A, Stangier I, Wester HJ, Tolle TR.
Date de publication : avril 2006
Résumé sur le site www.ncbi.nlm.nih.gov
Résumé sur le site www.neurology.org
Résumé sur le site www.lwwonline.com
Résumé sur le site www.lib.bioinfo.pl
Etude par PET avec le ligand des récepteurs aux opioïdes 11C diprénorphine chez des patients AVF et des sujets sains.
Les auteurs on remarqué une diminution du tracé dans la glande pinéale des patients AVF. La disponibilité des récepteurs d'opiacés dans l'hypothalamus et le cortex cingulaire a dépendu de la durée de la crise. La physiopathologie de l'AVF peut être reliée à un dysfonctionnement du système opioïdergique dans les circuits générateurs de l'horloge biologique.
L'article a été présenté par le Dr Anne Donnet dans Céphalées Online 2006. Newsletter N°17 - 28 Avril 2006 sous le titre Modifications opioïdes dans la glande pinéale et l'hypothalamus au cours de l'algie vasculaire de la face.
Le Dr Donnet conclut qu'il faudrait, avec la même technique, comparer AVF chroniques et AVF épisodiques. Elle ajoute que "ces résultats reposent la question du traitement par mélatonine au cours de l'AVF."
Nos références : fiche Abs00100, mise à jour le 25/07/2006
Neuroendocrine evaluation of central opiate activity in primary headache disorders.
Revue : Pain 1988. Volume 34 N°1 Pages 29-33 - JUillet 1988.
Auteur(s) : Facchinetti F, Martignoni E, Gallai V, Micieli G, Petraglia F, Nappi G, Genazzani AR.
Date de publication : juillet 1988
Résumé sur le site www.ncbi.nlm.nih.gov
Résumé sur le site dx.doi.org
Résumé sur le site www.lib.bioinfo.pl
Evaluation de la réponse neuro-endocrine de la LH plasmatique à l'administration i.v. de naloxone chez 39 patients céphalalgiques (11 cas de migraine commune (MC), 9 cas de migraine avec céphalées interparoxystiques (MI), 9 cas de migraine classique (MIC), 10 cas d'AVF) et 12 sujets de contrôle.
Les résultats suggèrent l'utilisation du test à la naloxone pour l'exploration de l'activité opioïde dans les céphalées primaires, principalement dans les syndromes migraineux. En effet, le test à la naloxone échoue dans le cas des diagnostics caractérisés par des niveaux altérés d'opioïdes endogènes dans le liquide céphalorachidien.
Nos références : fiche Abs01924, mise à jour le 12/07/2007

 

Faire un don à l'AFCAVF

Pour soutenir nos différentes actions, chaque don même minime compte.

En savoir plus

Je soutiens l'AFCAVF avec mon don

Forum

Lieu d'échange principal de notre association. Vous pouvez y trouver de l'aide, des conseils, des astuces et beaucoup de réponses aux différentes questions que vous vous posez.

Accéder au forum

Partenaires de l'AFCAVF